Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Corso, chasseur de livres
  • Corso, chasseur de livres
  • : Les œuvres, livres, textes, films, lieux, oubliés, méconnus, remarquables ou rares.
  • Contact

© Textes et Images

Les  textes, articles et images de ce blog ne sont pas libres de droits.  Si vous désirez les utiliser ou les reproduire, merci de prendre contact avec moi.

Recherche

 

"Le petit Poucet les laissait crier, sachant bien par où il reviendrait à la maison, car en marchant il avait laissé tomber le long du chemin les petits cailloux blancs qu'il avait dans ses poches." Charles Perrault

Archives

9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 06:06
 
Le 4 novembre 1924, Guillaume Seznec est condamné aux travaux forcés à perpétuité pour un crime sans cadavre, sans arme et sans aveux. Après 24 ans de bagne en Guyane, il est gracié par le général de Gaulle et rentre en France. Il est le parrain de son petit-fils Denis qui, après sa mort, pendant plus de 30 ans, continuera le combat désormais historique de toute une famille pour la vérité au sein de l’association France Justice.
 
Le 14 décembre 2006, la « Justice avait rendez-vous avec l’Histoire » mais n’a pas déchargé la mémoire de Guillaume Seznec en le réhabilitant.
 
Cet imposant pavé de 700 pages constitue un témoignage bouleversant sur ce que fut la vie de Guillaume Seznec et celle de ses descendants. C’est aussi une remarquable et passionnante contre-enquête qu’il faut avoir lue pour comprendre le sens des mots « combat » et « justice ».
 
 
Ce livre est édité aux éditions Robert Laffont au prix de 24 euros
Si vous ne le trouvez pas, commandez-le (sans frais supplémentaires) auprès de votre libraire (ISBN 978-2-221-10704-1) qui vous fera aussi bénéficier de la Loi Lang sur le prix unique du livre (5% de remise immédiate en caisse ou sur carte de fidélité).
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Guy-Noël 10/08/2007 11:55

Les crimes les plus graves sont surement ceux que la justice commet en refusant de revenir en arrière.
Il faut savoir reconnaitre ses erreurs on en sort grandi.

&hearts :0071: &hearts Moyra &hearts:0071: &hearts 09/08/2007 10:47

La justice est parfois injuste.
Porter ce nom ne doit pas être très aisé car forcément il attire les commentaires. Merci Pour le tuyau télé, j'aurai sans doute zppé car en été les programmes sont à dormir debout.
Bonne journée