Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Corso, chasseur de livres
  • Corso, chasseur de livres
  • : Les œuvres, livres, textes, films, lieux, oubliés, méconnus, remarquables ou rares.
  • Contact

© Textes et Images

Les  textes, articles et images de ce blog ne sont pas libres de droits.  Si vous désirez les utiliser ou les reproduire, merci de prendre contact avec moi.

Recherche

 

"Le petit Poucet les laissait crier, sachant bien par où il reviendrait à la maison, car en marchant il avait laissé tomber le long du chemin les petits cailloux blancs qu'il avait dans ses poches." Charles Perrault

Archives

4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 21:41

 


 

J'ai de nombreux points communs avec Leslie Plée : j'ai des lunettes, j'ai fait un IUT Métiers du Livre et j'ai travaillé dans une « grande surface culturelle » où, moi aussi, « j'ai cru devenir libraire ».

 

J'ai bien connu ces fermetures à 20h, ces samedis et jours fériés travaillés, cette absence de tickets restau, ces interminables transports en commun en banlieue.

 

J'ai bien connu aussi ce décalage entre l'idée que l'on se fait en rêves du métier de libraire, l'enseignement à l'IUT (on nous avait pourtant prévenus !) et la lourde désillusion face à la dure réalité du métier exercé dans ces conditions : gérer seul plusieurs rayons (syndrome Shiva), être polyvalent (syndrome du smicard), pallier au manque flagrant de personnel (syndrome Martin Eden) et répondre avec calme aux demandes les plus incongrues des clients (syndrome Freud).

 

On en parlait entre nous au boulot, j'en parlais en famille, je me bouffais littéralement les ongles (et intérieurement les boyaux) mais je n'ai pas eu le courage de démissionner comme l'a fait superbement Leslie.

 

Cette BD pleine d'humour, au trait proche de Dupuy & Berbérian, n'est pas un dérivé éditorial surfant sur la vague des blogs (à qui l'on doit sa découverte) ou un simple « private joke » à destination unique des libraires. Ces derniers étant en voie de disparition, l'éditeur de « La Fabrique du Crétin » aurait du mal à épuiser le tirage en misant juste sur eux !

 

Cette BD est une analyse lucide du monde du travail à notre époque, en France, et avant la crise ! On devrait l'offrir à tous ses ami(e)s libraires (j'ai déjà acheté le mien, merci), bibliothécaires, étudiants en IUT, en écoles de commerce, travailleurs smicards, à temps partiel, précaires, RMIstes ou chômeurs pour qu'ils ne désespèrent pas : avec de l'humour et du recul, on s'en sort toujours.

 

On devrait aussi l'envoyer à tous ces petits chefs, sous-chefs et (mauvais) managers qui se croient si puissants. L'image qu'ils nous offrent n'est pas aussi belle que celle qu'ils voient dans leur miroir en se rasant le matin.

 

Outre l'implantation commerciale en vitrine, têtes de gondoles, caisses, je préconise les rayons suivants : BD, Humour, Orientation professionnelle, Management, Psychologie du travail (à côté du « Harcèlement moral » de Hirigoyen) et Témoignages.

 

Félicitations Leslie, j'espère bien te faire la bise au Salon du Livre de Paris (si ton « chaton » n'est pas trop jaloux). Tu y es invitée en tant qu'auteur et c'est mérité ! Sois sympa avec les libraires qui y travaillent, comme toi, ils ne rêvent que d'évasion.

 

 

Ce livre est édité aux éditions Jean-Claude Gawsewitch (Distribution Sodis) au prix de 15 euros

Si vous ne le trouvez pas, commandez-le (sans frais supplémentaires) auprès de votre libraire (ISBN 9782350131573) qui vous fera aussi bénéficier de la Loi Lang sur le prix unique du livre (5% de remise immédiate en caisse ou sur carte de fidélité).

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nico 02/12/2012 21:10

BD sympa, mais je pense qu'il y avait quand même mieux à faire. J'aurais souhaité un peu plus de passages sur l'amour des livres: au final, on a l'impression que l'auteure n'aime pas beaucoup la
lecture que ses managers. J'ai également trouvé que l'auteure se montrait un peu méprisante, en particulier avec les clients, qu'elle prend parfois de haut. Bref, malgré quelques bons passages, je
n'ai pas été transporté par cette oeuvre.

serge 11/03/2009 11:45

Très drôle Cédric, ton article !
Enfin, drôle ! Faut voir pour qui !
Mais heureusement, tu es resté amoureux des livres .
"Ils" n'ont pas eu ta peau !
Bravo !