Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Corso, chasseur de livres
  • Corso, chasseur de livres
  • : Les œuvres, livres, textes, films, lieux, oubliés, méconnus, remarquables ou rares.
  • Contact

© Textes et Images

Les  textes, articles et images de ce blog ne sont pas libres de droits.  Si vous désirez les utiliser ou les reproduire, merci de prendre contact avec moi.

Recherche

 

"Le petit Poucet les laissait crier, sachant bien par où il reviendrait à la maison, car en marchant il avait laissé tomber le long du chemin les petits cailloux blancs qu'il avait dans ses poches." Charles Perrault

Archives

4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 21:17
C--dric.jpg

Au début, il y a toujours une première lecture, un premier livre que l’on trimballe avec soi, dans sa tête ou ses cartons.
 
Celui-ci a vécu, comme sa couverture craquelée en témoigne !
 
Sous une couverture souple en couleurs, de format 18,5 cm x 25 cm, 16 pages, « Cédric parisien du bord de mer » est l’œuvre, textes et illustrations, d’Eliane Huyghes. Publié au 2ème trimestre 1976 par les éditions Egé (23, rue Chalopin, 69007 Lyon), n°67 de la collection « Nos Vertes Années », cet album était vraisemblablement une publication de presse car on remarque le logo MLP (Messageries Lyonnaises de Presse) en 4e de couverture.
 
Cédric est un petit parisien qui, tous les ans, vient en vacances chez son Pépé et sa Mémé, au bord de la mer. Mais ce petit-fils de marin a peur de la mer et des bateaux. Sa grand-mère, dont le chat trône toujours au sommet de l’armoire, décide de lui tricoter un pull de vrai marin. Il enfile le pull, un ciré jaune, des bottes, un bonnet et rejoint son grand-père sur le port. Là, un vieux pêcheur lui raconte tous les trésors de la mer et son grand-père lui révèle son secret. Il y a très longtemps, sur la plage, il a trouvé un très beau coquillage magique qui lui chante la mer à l’oreille. Cédric comprend alors que la mer est merveilleuse lorsqu’on la connaît bien et saute sur le bateau de son Pépé pour pêcher avec lui.
 
Ce livre, qui ne coûtait que 6 Francs à l’époque, a une valeur inestimable aujourd’hui, à mes yeux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Serge 05/07/2007 11:31

On comprend ton intérêt pour ce livre...
Outre la coïncidence du prénom, le sujet de ce livre est tout mignon, et il a le mérite de t'avoir laissé un souvenir vivace.