Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Corso, chasseur de livres
  • Corso, chasseur de livres
  • : Les œuvres, livres, textes, films, lieux, oubliés, méconnus, remarquables ou rares.
  • Contact

© Textes et Images

Les  textes, articles et images de ce blog ne sont pas libres de droits.  Si vous désirez les utiliser ou les reproduire, merci de prendre contact avec moi.

Recherche

 

"Le petit Poucet les laissait crier, sachant bien par où il reviendrait à la maison, car en marchant il avait laissé tomber le long du chemin les petits cailloux blancs qu'il avait dans ses poches." Charles Perrault

Archives

4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 21:41

 


 

J'ai de nombreux points communs avec Leslie Plée : j'ai des lunettes, j'ai fait un IUT Métiers du Livre et j'ai travaillé dans une « grande surface culturelle » où, moi aussi, « j'ai cru devenir libraire ».

 

J'ai bien connu ces fermetures à 20h, ces samedis et jours fériés travaillés, cette absence de tickets restau, ces interminables transports en commun en banlieue.

 

J'ai bien connu aussi ce décalage entre l'idée que l'on se fait en rêves du métier de libraire, l'enseignement à l'IUT (on nous avait pourtant prévenus !) et la lourde désillusion face à la dure réalité du métier exercé dans ces conditions : gérer seul plusieurs rayons (syndrome Shiva), être polyvalent (syndrome du smicard), pallier au manque flagrant de personnel (syndrome Martin Eden) et répondre avec calme aux demandes les plus incongrues des clients (syndrome Freud).

 

On en parlait entre nous au boulot, j'en parlais en famille, je me bouffais littéralement les ongles (et intérieurement les boyaux) mais je n'ai pas eu le courage de démissionner comme l'a fait superbement Leslie.

 

Cette BD pleine d'humour, au trait proche de Dupuy & Berbérian, n'est pas un dérivé éditorial surfant sur la vague des blogs (à qui l'on doit sa découverte) ou un simple « private joke » à destination unique des libraires. Ces derniers étant en voie de disparition, l'éditeur de « La Fabrique du Crétin » aurait du mal à épuiser le tirage en misant juste sur eux !

 

Cette BD est une analyse lucide du monde du travail à notre époque, en France, et avant la crise ! On devrait l'offrir à tous ses ami(e)s libraires (j'ai déjà acheté le mien, merci), bibliothécaires, étudiants en IUT, en écoles de commerce, travailleurs smicards, à temps partiel, précaires, RMIstes ou chômeurs pour qu'ils ne désespèrent pas : avec de l'humour et du recul, on s'en sort toujours.

 

On devrait aussi l'envoyer à tous ces petits chefs, sous-chefs et (mauvais) managers qui se croient si puissants. L'image qu'ils nous offrent n'est pas aussi belle que celle qu'ils voient dans leur miroir en se rasant le matin.

 

Outre l'implantation commerciale en vitrine, têtes de gondoles, caisses, je préconise les rayons suivants : BD, Humour, Orientation professionnelle, Management, Psychologie du travail (à côté du « Harcèlement moral » de Hirigoyen) et Témoignages.

 

Félicitations Leslie, j'espère bien te faire la bise au Salon du Livre de Paris (si ton « chaton » n'est pas trop jaloux). Tu y es invitée en tant qu'auteur et c'est mérité ! Sois sympa avec les libraires qui y travaillent, comme toi, ils ne rêvent que d'évasion.

 

 

Ce livre est édité aux éditions Jean-Claude Gawsewitch (Distribution Sodis) au prix de 15 euros

Si vous ne le trouvez pas, commandez-le (sans frais supplémentaires) auprès de votre libraire (ISBN 9782350131573) qui vous fera aussi bénéficier de la Loi Lang sur le prix unique du livre (5% de remise immédiate en caisse ou sur carte de fidélité).

 

 

 

Repost 0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 20:57



Voilà près de 30 ans que je connais Chantal. Nous avons passé de nombreux repas, fêtes et événements familiaux ensemble. C’est son frère, Claude, qui m’a donné des livres de la Bibliothèque Rose et Verte qui sont à l’origine de ma passion pour le Club des Cinq, le Clan des Sept ou encore les Six Compagnons.

 
Enfant, j’étais en admiration devant le jeu de solitaire réalisé en Lego qui était dans sa chambre. Il y avait aussi beaucoup de BD chez elle.
 
Enfant, je savais qu’elle était atteinte d’un cancer qui lui avait fait tomber tous ses cheveux et qu’elle cachait sous un foulard, de « corsaire » dans mon esprit.
 
Enfant, je ne l’ai jamais considérée comme malade, handicapée voire simplement « différente ».
 
Les années passent, les familles se recomposent, on grandit, on mûrit. Aujourd’hui, je peux dire que Chantal est différente. Oui, Chantal, avec son foulard, est une de ces femmes-corsaires qui s’est battue dignement contre la Confrérie du Crabe et qui l’a vaincu !
 
Bien sûr, quand on se bat contre un tel adversaire, il n’accepte pas facilement la défaite et se débrouille toujours pour vous faire attendre au coin d’une rue sombre par des confrères à lui pas très respectables. Après le cancer viendra la greffe du cœur…
 
Cette suite d’événements douloureux que raconte Chantal dans son récit « Accroche-toi !!! » n’est pas là pour faire pleurer dans les chaumières. Ce n’est pas son genre ! La joie de vivre incarnée, toujours volontaire et ne baissant jamais les bras.
 
Quand on emprunte, bien malgré soi, un tel chemin semé d’embûches, on se doit de témoigner de ce qu’on a vécu. Parce que ce chemin a valeur d’exemple pour ceux qui auraient tendance à se lamenter un peu trop sur leurs petites vies bien douillettes. Mais surtout parce que ce témoignage est un formidable message d’espoir pour ceux qui viennent juste de s’engager sur ce même chemin…
 
 
 
 
Ce livre est en vente sur Internet aux éditions Edilivre au prix de 14 euros (version papier) ou 4,90 euros (en téléchargement) :
http://www.edilivre.com/doc/3251
 

 

Repost 0
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 06:06
 
Le 4 novembre 1924, Guillaume Seznec est condamné aux travaux forcés à perpétuité pour un crime sans cadavre, sans arme et sans aveux. Après 24 ans de bagne en Guyane, il est gracié par le général de Gaulle et rentre en France. Il est le parrain de son petit-fils Denis qui, après sa mort, pendant plus de 30 ans, continuera le combat désormais historique de toute une famille pour la vérité au sein de l’association France Justice.
 
Le 14 décembre 2006, la « Justice avait rendez-vous avec l’Histoire » mais n’a pas déchargé la mémoire de Guillaume Seznec en le réhabilitant.
 
Cet imposant pavé de 700 pages constitue un témoignage bouleversant sur ce que fut la vie de Guillaume Seznec et celle de ses descendants. C’est aussi une remarquable et passionnante contre-enquête qu’il faut avoir lue pour comprendre le sens des mots « combat » et « justice ».
 
 
Ce livre est édité aux éditions Robert Laffont au prix de 24 euros
Si vous ne le trouvez pas, commandez-le (sans frais supplémentaires) auprès de votre libraire (ISBN 978-2-221-10704-1) qui vous fera aussi bénéficier de la Loi Lang sur le prix unique du livre (5% de remise immédiate en caisse ou sur carte de fidélité).
 
 
Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 20:52


A une époque où édition rime avec banalité, frilosité et rentabilité, un jeune éditeur nous démontre qu'il existe encore des David (ou plutôt des Dominik) face aux Goliath.
 
Passionné par l'oeuvre de Philippe Ebly (auteur des séries les Conquérants de l'Impossible, les Evadés du Temps et les Patrouilleurs de l'an 4003), Dominik Vallet vient en effet de créer les éditions Temps Impossibles et publie une remarquable première biographie de cet auteur de science-fiction dans la Bibliothèque Verte.
 
Il a rencontré l'auteur, bientôt agé de 87 ans, qui se livre à lui dans un passionnant entretien où il revient sur ses origines, sa formation, son écriture, ses rapports avec ses éditeurs et surtout son lectorat. On y découvre un Philippe Ebly tout en gentillesse et en attentions, mais surtout dôté d'une formidable imagination créatrice.
 
La seconde partie de l'ouvrage présente de manière très détaillée une analyse des séries, les personnages, les lieux des aventures, le tout complété de cartes, étude des traductions et des différentes couvertures ainsi que de nombreuses anecdotes.
 
On appréciera aussi la dernière partie de la biographie où il est fait mention des sites internet consacrés à l'auteur ainsi qu'aux moyens de retrouver ses ouvrages délaissés par Hachette.
 
Sans être jamais doctoral, ennuyeux ou complaisant, Dominik Vallet nous offre un ouvrage qu'on ne lache que pour se (re)plonger dans les livres de Philippe Ebly!
 
Mais, ce qui fait aussi la force de sa biographie, ce sont les témoignages de lecteurs tels que ceux d'Olivier Delcroix ou Christine Laffont qui démontrent la profonde humanité et humilité de Philippe Ebly.
 
Les anciens, nouveaux et futurs lecteurs de Philippe Ebly seront ravis d'apprendre que des inédits et des intégrales de leur auteur préféré sont en préparation chez Temps Impossibles.
 
Ce livre de 200 pages (ISBN : 978-2-9528567-0-6) est édité aux éditions Temps Impossibles au prix de 9 euros.
Plus d'informations sur le site:
http://www.tempsimpossible.com/destination.htm

(cet article est une reprise de mon texte publié sur le forum Livre d'enfants)

Repost 0